Site de la Médiathèque municipale d'Obernai

 

En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf ...

L'idée : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du peuple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart viennent en réalité des pénitenciers et des asiles...

L'une d'elles, May Dodd, apprend sa nouvelle vie de squaw et les rites des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l'alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, elle assiste à l'agonie de son peuple d'adoption...

Une belle histoire simple, émouvante, cruelle racontée comme un journal. Le livre est bien documenté sur la vie des Indiens à cette époque et May Dodd nous fait partager son quotidien, de femme blanche.

 

 

Auteur(s) Fergus, Jim (Auteur); Piningre, Jean-Luc (Traducteur)
Titre(s) Mille femmes blanches : les carnets de May Dodd / Jim Fergus ; trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Luc Piningre.
Editeur(s) Paris : Pocket, DL 2016 (impr. en France).
Résumé 1875. Le président Ulysses S. Grant accède à la demande du chef cheyenne Little Wolf : 1.000 femmes blanches volontaires lui seront offertes dans le but d'assurer la sécurité et la prospérité de son pays. C'est leur histoire qui nous est contée ici au travers des carnets intimes de l'une d'elles, May Todd.
Traduit de : One thousand white women : the journals of May Dodd.
Sujet(s) Littérature américaine
Roman américain
Roman historique : 19e siècle
Indiens d'Amérique : Amérique du Nord : Dans la littérature
Prix du premier roman étranger : 2000
États-Unis : 1874 : Dans la littérature
Plus d'informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.